Le commerce de la banane

La banane est le fruit le plus consommé dans le monde.

L’Amérique centrale et l’Amérique du sud exportent près des deux tiers de bananes dans le monde. Les bananes sont cultivées sur de très grandes plantations. Les petits producteurs ont presque disparu.

L’Asie exporte peu de bananes : elles sont surtout consommées à l’intérieur des pays comme aliment de base. C'est-à-dire qu’elles sont consommées régulièrement et en quantité suffisante. Elles fournissent l’énergie dont le corps a besoin pour grandir normalement et être en bonne santé, comme le riz, le blé, etc.

En Afrique, beaucoup de pays produisent des bananes, mais ne sont pas de grands exportateurs.

C’est l’Europe qui est le premier continent consommateur de bananes et importe (achète à l’étranger) presque la moitié de la production mondiale. L’Amérique du Nord est aussi grosse consommatrice. Suivent l’Asie, l’Océanie et l’Afrique.


Produire des bananes : pas si simple.

La production de bananes pose le problème des conditions de travail et du niveau de vie des ouvriers agricoles et des petits producteurs. Dans le monde, même en travaillant durement, des petits producteurs et des ouvriers et leurs familles n’arrivent pas à se nourrir comme il faudrait. Nombreux sont ceux qui souffrent de la faim.


Pourquoi travaille-t-on si dur dans les plantations de bananes ?

  • Les gens manquent de terre pour produire d’autres aliments pour se nourrir.
  • Les bananes produites pour vendre à l’étranger sont achetées à des prix très, très bas. Les ouvriers ont des salaires misérables. Ils sont parfois obligés de faire travailler leurs enfants pour augmenter les revenus de la famille.
  • On ne permet pas aux ouvriers agricoles de se regrouper pour réclamer de meilleures conditions de travail, de meilleurs salaires et être respectés.


Quelles solutions ?

Il existe des associations qui tentent d’aider les ouvriers agricoles et les petits producteurs à améliorer leurs conditions de vie.

  • Dans les pays concernés, certains petits producteurs se regroupent en coopératives qui leur permettent d’acheter des machines ou des grandes quantités de graines pour les payer moins cher.
  • Dans les pays consommateurs, des associations envoient des courriers aux grands producteurs de bananes afin de réclamer des conditions de travail et des salaires corrects.
  • D’autres associations s’efforcent d’organiser un commerce équitable entre les petits producteurs de bananes et les acheteurs. C'est-à-dire que les bananes sont achetées à des prix plus hauts que d’habitude, pour permettre aux producteurs de mieux gagner leur vie et de mieux payer leurs ouvriers. Elles s’assurent aussi que les bananes sont produites sans utiliser de pesticides ou d’autres produits chimiques qui sont nuisibles à l’homme et à l’environnement. Ces bananes « équitables », portant le logo Max Havelaar peuvent être achetées dans les grandes surfaces ou dans les magasins bio.


le sais-tu ?

• la banane est souvent le premier fruit qu’une maman donne à son enfant.

• Les joueurs de tennis mangent souvent des bananes pendant les arrêts de jeu car elles donnent de l’énergie.

• Les randonneurs consomment des bananes séchées pour les mêmes raisons.

• Au Cameroun, la consommation de bananes (fruit ou légume avec la banane plantain) est de 126 kg par habitant et par an. En France, chaque habitant consomme environ 9 kg de bananes par an.

 
plan du site
mentions légales