La production et la conservation des aliments


Les modes de production

Dans les pays du nord et du sud, les grands exploitants (qui ont de grandes surfaces à cultiver) utilisent des engrais pour faire pousser plus vite et des pesticides pour détruire les insectes parasites des cultures.
Malheureusement, l'abus de ces produits a entraîné une dégradation des sols et de l'eau. Aujourd'hui, on essaie de limiter l'utilisation de ces produits dangereux pour l'environnement.

A la campagne, la présence de certaines « petites bêtes » dans les champs ou les prairies indique que ces lieux sont assez bien protégé des pollutions chimiques : ce sont les coccinelles, les abeilles, les papillons ou les vers de terre.

Une agriculture qui n'emploie ni engrais ni pesticide est appelée agriculture biologique. Pour l'instant, les produits de l'agriculture biologique sont plus chers car les récoltes sont moins abondantes et les surfaces cultivées sont plus petites. Mais plus on achètera de produits biologiques, plus leurs prix baisseront.

logoAB
Le logo AB certifie que le produit est fabriqué avec plus de 95% d'aliments qui n'ont subi aucun traitement chimique. L'expression « issu de l'agriculture biologique » signifie seulement que certains ingrédients proviennent de l'agriculture biologique.


Les Organismes Génétiquement Modifiés (OGM)

Ce sont des végétaux modifiés pour résister aux intempéries et aux insectes parasites des cultures. Ils sont cultivés sur 20% des terres agricoles dans le monde. Environ 2 aliments sur 3 contiennent des OGM. On peut penser que près de 3 milliards de personnes consomment des OGM.

Avantages des OGM :

  • Comme ils sont résistants aux insectes et aux maladies, on n'a pratiquement pas besoin de pesticides pour les cultiver.
  • Comme ils résistent aux conditions climatiques difficiles, on peut cultiver des OGM dans des zones où c'était très difficile.

Inconvénients des OGM :

  • Comme ce sont des plantes « hyperrésistantes », elles risquent de prendre la place de plantes plus fragiles qui deviendraient plus rares. La Terre perdrait alors une de ses richesses : la diversité de sa végétation.
  • Une entreprise qui crée un nouvel OGM devient propriétaire de toutes les graines issues de cet OGM. De ce fait, tous les agriculteurs qui voudront en acheter seront obligés de passer par cette entreprise.
  • Certains fruits ou légumes ont été modifiés pour être conservés plus longtemps et ont perdu toutes leurs qualités gustatives (de goût).
  • Personne ne peut dire si ces OGM sont dangereux pour nous et, par précaution, certains conseillent de ne pas en manger.

 


La qualité des aliments

Les aliments que nous consommons sont surveillés avant d’être mis sur le marché. (Il faut noter que les critères de sécurité sont considérés comme beaucoup moins importants lorsqu’il n’y a pas assez de nourriture…)

Les critères de sécurité :

  • Les aliments doivent respecter l’équilibre alimentaire et apporter des éléments nutritionnels suffisants (protéines, sucres, vitamines).
  • Ils ne doivent pas contenir de résidus (déchets) toxiques (pesticides).
  • Ils ne doivent pas contenir de microbes (listéria) qui pourraient provoquer une intoxication alimentaire.
  • Ils doivent être préparés et conservés dans le respect des règles d’hygiène.
  • Ils doivent avoir une qualité de goût et de couleur ainsi qu’une bonne durée de conservation. Souvent, les produits de meilleure qualité sont plus chers.


le sais-tu ?

label rougeLes aliments de qualité supérieure obtiennent un « label rouge » décerné par des organismes indépendants de l’Etat. C’est le ministère de l’agriculture qui autorise les fabricants à appliquer ce logo sur leurs produits. En France, tu trouves souvent ce logo sur les volailles.

La conservation des aliments :

  • Dans le nord, il existe des systèmes de conservation par le froid (la réfrigération), car le froid ralentit le vieillissement des aliments et endort les microbes dangereux à – 6°c. A température normale, les microbes se multiplient.
    Pour conserver les aliments encore plus longtemps, il faut détruire les microbes ou les empêcher de se multiplier. A -15°c, la multiplication des microbes cesse.

    lire
    La congélation des aliments a été mise au point par Clarence Birdseye, en 1924. Il avait remarqué que les poissons péchés au Canada gelaient immédiatement après avoir été péchés et se conservaient ainsi très longtemps.


    Pour les tuer, on utilise la chaleur. Les conserves ou le lait en briques sont stérilisés car ils sont passés quelques secondes ou quelques heures à + 120°C.

    Les conserves ont été inventées en 1795 par Nicolas Appert qui faisait chauffer des aliments dans des récipients étanches.
    bonhomme


  • Dans les pays chauds, on utilise d’autres techniques pour empêcher la prolifération des microbes. On prive les microbes d’eau par séchage au soleil ou au feu (poisson séché), par fumage ou par salage dans une grande quantité de sel. Sur les marchés des pays chauds, on trouve beaucoup plus souvent du poisson séché que du poisson frais.
 
plan du site
mentions légales